BIOGRAPHIE

Charles Arnould Tournemire naquit à Bordeaux le 22 janvier 1870. Il reçut ses premières leçons de musique au conservatoire de sa ville natale. A peine agé de onze ans, il devint organiste accompagnateur à l’église St.Pierre à Bordeaux. Afin de pouvoir se perfectionner dans l’art musical il monta à Paris en 1886. Au conservatoire de Paris il fut élève entr’autres de Bériot (piano), Taudon (harmonie) et César Franck (orgue). Outre les leçons d’orgue Tournemire beneficia également des leçons privées de César Franck pour la fugue et la compoisition. Après la mort de Franck en 1890 il poursuivit ses études d’orgue chez Charles-Marie Widor (1845-1937). Sous la direction de ce dernier il obtint un ‘premier prix’ en 1891. L’enseignement de Widor différait totalement de celui de Franck. Chez le ‘Maitre angélique’ l’enseignement de l’improvisation occupait une place centrale, il accordait peu d’attention à la technique d’orgue. Chez Widor par contre l’accent était mis sur l’interprétation et la formation technique, tout a fait selon la methode du belge Jacques Lemmens dont Widor avait été l’élève. Un jeu sévère en legato, l’usage du double pédalier, jouer d’une main sur deux claviers à la fois, sont des techniques que Tournemire avait apprises auprès de Widor. En 1898 Tournemire fut nommé organiste à Sainte-Clotilde à Paris. Dans les premières oeuvres pour orgue que composa Tournemire vers 1900 l’influence de César Franck est encore nettement perceptible. Dans le Triple Choral opus 41 composé en 1910 et dédié à César Franck, il était déjà de toute évidence à la recherche d’horizons nouveuax. En 1919 Tournemire fut nommé professeur de musique de chambre au conservatoire de Paris. Durant toute sa vie il a continué à composer avec acharnement. Il en résulte une oeuvre qui le range sans conteste dans la liste des grands compositeurs français. La list de ses oeuvres est considrable et très variée. Bien qu’il dut sa célébrité principalement a ses compositions pour orgue, il est également l’auteur de musique pour piano, de musiqe de chambre, de chants, de quatre oeuvres théatrales et de huit symphonies pour orchestre. (texte: Tjeerd van der Ploeg) Repères biographiques

BIOGRAPHIE

Charles Arnould Tournemire naquit à Bordeaux le 22 janvier 1870. Il reçut ses premières leçons de musique au conservatoire de sa ville natale. A peine agé de onze ans, il devint organiste accompagnateur à l’église St.Pierre à Bordeaux. Afin de pouvoir se perfectionner dans l’art musical il monta à Paris en 1886. Au conservatoire de Paris il fut élève entr’autres de Bériot (piano), Taudon (harmonie) et César Franck (orgue). Outre les leçons d’orgue Tournemire beneficia également des leçons privées de César Franck pour la fugue et la compoisition. Après la mort de Franck en 1890 il poursuivit ses études d’orgue chez Charles-Marie Widor (1845-1937). Sous la direction de ce dernier il obtint un ‘premier prix’ en 1891. L’enseignement de Widor différait totalement de celui de Franck. Chez le ‘Maitre angélique’ l’enseignement de l’improvisation occupait une place centrale, il accordait peu d’attention à la technique d’orgue. Chez Widor par contre l’accent était mis sur l’interprétation et la formation technique, tout a fait selon la methode du belge Jacques Lemmens dont Widor avait été l’élève. Un jeu sévère en legato, l’usage du double pédalier, jouer d’une main sur deux claviers à la fois, sont des techniques que Tournemire avait apprises auprès de Widor. En 1898 Tournemire fut nommé organiste à Sainte-Clotilde à Paris. Dans les premières oeuvres pour orgue que composa Tournemire vers 1900 l’influence de César Franck est encore nettement perceptible. Dans le Triple Choral opus 41 composé en 1910 et dédié à César Franck, il était déjà de toute évidence à la recherche d’horizons nouveuax. En 1919 Tournemire fut nommé professeur de musique de chambre au conservatoire de Paris. Durant toute sa vie il a continué à composer avec acharnement. Il en résulte une oeuvre qui le range sans conteste dans la liste des grands compositeurs français. La list de ses oeuvres est considrable et très variée. Bien qu’il dut sa célébrité principalement a ses compositions pour orgue, il est également l’auteur de musique pour piano, de musiqe de chambre, de chants, de quatre oeuvres théatrales et de huit symphonies pour orchestre. (texte: Tjeerd van der Ploeg) Repères biographiques